Pied de réparation

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Révision datée du 24 janvier 2021 à 00:55 par Candy (discussion | contributions) (Autres modèles)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Description

Un pied de réparation, appelé aussi pied d'atelier ou portant à vélo (repair stand) est une structure qui permet de tenir un vélo de manière fixe et surélevée afin de travailler commodément dessus. Pour la plupart des réparations le vélo devrait être monté sur un pied d’atelier. Celui-ci en effet offre plusieurs avantages : le vélo ne risque pas de tomber, le démontage et le remontage sont facilités, il est possible de faire tourner les roues ou la transmission pour procéder aux réglages.

Dans certains cas, il est préférable de travailler avec le vélo au sol : roues au sol pour centrer la selle ou le guidon ou vélo à l’envers parfois pour le montage de la roue arrière (ça dépend du type de patte arrière, attention dans ce cas à ne pas détériorer les parties supérieures du vélo).

Variantes

Pied à mâchoires

Le pied d’atelier à mâchoires est sans contestation le meilleur :

  • Préférez si possible les pieds d’atelier muni d’un socle en acier (steel base) qui sont très stables mais aussi dispendieux. On peut faire des économies en achetant ceux à double mâchoires.
  • Ceux qu’on peut monter sur une poutre, sur un mur (wall mount) ou sur l’établi (bench mount) sont moins chers et font tout aussi bien l’affaire.
  • Il est aussi possible de n’acheter que les mâchoires seules, et de fabriquer soi-même le support, mais il faudra aussi usiner la douille qui doit permettre la rotation et le serrage de la mâchoire.
  • Les vendeurs de pied d'atelier sérieux proposent aussi des pièces détachées ou des kits pour réparer les mâchoires lorsqu’elles sont abîmées [1].
  • Les pieds d’atelier à trépied (folding ou portable) sont intéressants pour faire les ateliers hors les murs (atelier mobile), mais ils sont fragiles et deviennent instables avec le temps. Il en existe aussi à deux ou à quatre pieds, mais le trépied offre une meilleur stabilité.
  • Lorsqu’on répare souvent des vélos lourds, comme des vélomoteurs à assistance électrique, il peut être intéressant d’acquérir un support motorisé.

Quelques recommandations :

  • Il est préférable de fixer la mâchoire sur la tige de selle, pour éviter d’abîmer la peinture du cadre ou de coincer des câbles ou des durites entre les mâchoires. S’il faut rehausser la tige de selle pour accrocher le vélo sur le pied on peut facilement retrouver la position d’origine en enroulant du scotch coloré au-dessus du collier de selle avant la rehausse. Si le cadre est en carbone, en acier très léger ou en aluminium léger, il est TRÈS préférable de fixer la mâchoire sur la tige de selle afin d'éviter de déformer le cadre. En effet, ces cadres peuvent être très fins au milieu des tubes et céder sous la pression. "Certains fabricants déconseillent l’utilisation d’une pince avec des tubes étirés ou en carbone. Contacter le fabricant pour définir le meilleur endroit où saisir le cadre." (sources : Parktool)
  • S’il on est obligé-e de maintenir le vélo en serrant les mâchoires sur un tube, quelques précautions s’imposent :
    • Attention, à ne pas coincer les portions à nu des câbles pour ne pas avoir de mauvaises surprises lors du réglage des freins ou des vitesses ou la durite pour ne pas l'abîmer.
    • On peut protéger la surface du tube en intercalant de la chambre à air ou des chiffons.
    • Si la tige de selle est en carbone, évitez de trop serrer les mâchoires : celles-ci doivent être juste suffisamment rapprochées pour éviter que le vélo puisse tomber ; tant pis si le vélo oscille un petit peu.

Support de roues

Certains supports de roue peuvent servir comme pied d’atelier d’appoint : ils ne soulèvent que la roue arrière mais permettent de réaliser pas mal de réparations. En plus ils prennent peu de place. On peut aussi les fabriquer, voir Mini-pied de réparation de vélo.

Autres modèles

Les autres pieds d’atelier disponibles dans le commerce sont à éviter : fragiles, pas stables, pas pratiques ou inadaptés. Ceci dit, certains ateliers en sont équipés faute de mieux et fonctionnent sans trop de soucis.

Pied de réparation avec banc de dévoilage intégré
pied d'atelier pliable à l'atelier Bretz'Selle

Création de pieds

Le pied de réparation peut être acheté (à grand frais) chez différents fabricants; ou peut être confectionné maison à partir d'objets de récupération de vélos ou autres. Le pied maison peut être auto-porté ou accroché à un mur, à un poteau ou au plafond.

Plusieurs pages ont été consacrées à la fabrication d'un pied d'atelier dans la catégorie Créations d'outils :

Notes

  1. (en) Park Tool : « Clamps » [1] (consulté le 4 décembre 2020).