Centreur de roue

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Révision datée du 14 octobre 2023 à 05:57 par Emma (discussion | contributions) (quelques précisions et rectifications)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Description

Centreur de roue

Le centreur de roue permet de vérifier si la jante est bien centrée par rapport au moyeu et qu'elle sera donc parfaitement positionnée sur le vélo, à égale distance des haubans ou des fourreaux de la fourche. Le terme exact est plutôt jauge de centrage de roue puisque l’outil n’est qu’un appareil de mesure et qu’il n’effectue par le centrage.

Le centreur s'utilise en général après le dévoilage d'une roue, le voile restant ne devant pas excéder 3 mm.

Un banc de dévoilage neuf peut faire office de centreur de roue. Mais le centreur de roue est au final plus précis, plus sûre à l'utilisation et tout à fait bricolable soit même. Attention, les bancs de dévoilage finissent par se décentrer.

Variantes

Il existe des centreurs de roue pliants, plus faciles à emporter dans une trousse d'outillage portatif (en version non-pliant, cet outil fait environ 80 cm de long).

Réparations

Centrage de la jante

Vérifier que la roue est centrée

Le centreur est particulièrement utile, voire indispensable, lorsqu'on recompose un moyeu d'une roue arrière (axe + cônes, rondelles, entretoises, contre-écrous). Il permet de repérer avec précision la distance entre un côté de la jante et le contre écrou de l'axe, puis de comparer avec l'autre côté de la roue pour s'assurer qu'au final la jante est parfaitement centrée par rapport à l'axe.

Le centreur se place en travers sur un des côtés de la roue (démontée du vélo bien sûr) avec les extrémités en appui sur la jante et le petit tube témoin coulissant central engagé sur l'extrémité de l'axe de la roue et verrouillé lorsqu'il est bien en appui sur le contre-écrou. Selon le modèle, si le pneu est plus large que la jante, pour plus de précision il peut être nécessaire de démonter ou au moins dégonfler complètement le pneu pour être bien en appui sur la jante. Une vis permet de verrouiller la position du témoin coulissant et on place ensuite le comparateur sur l'autre côté de la roue pour vérifier que lorsque qu'il est en appui sur la jante, le témoin est également bien positionné sur le deuxième contre-écrou à l'autre extrémité de l'axe.

Une différence de plus d'1mm peut être corrigée en changeant l'épaisseur d'un contre-écrou, d'une rondelle crantée ou d'une entretoise montés sur l'axe. Lorsque l’axe n’a pas été modifié, le centrage se corrige en jouant sur la tension des rayons. On tire la jante vers une extrémité de l’axe en resserrant les rayons d’une nappe ou on la pousse en desserrant les rayons de la nappe opposée. Vérifier d’abord la tension des rayons pour déterminer comment recentrer la roue.