Réglementation : vente de vélo d'occasion

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher

Cet article consiste à informer sur les conditions de la vente de vélo d'occasion. La cession d'un vélo d'occasion qui ne serait pas être aux normes de sécurité peut poser question.

Annexe fixant les exigences de sécurité concernant les bicyclettes

Principes généraux

Les bicyclettes doivent être conçues pour tenir compte de l'usage auquel elles sont destinées. A cette fin, les éléments de structure et leurs liaisons doivent pouvoir répondre aux contraintes particulières inhérentes aux différents types d'usage auxquels elles sont destinées.

Risques particuliers

  1. Les bicyclettes ne doivent comporter aucune arête coupante susceptible de présenter des risques de lésion ou de coupure, excepté les pédaliers et la roue libre.
  2. Les arêtes, saillies, câbles, selles et fixations accessibles des bicyclettes doivent être conçus et réalisés de manière à réduire dans la mesure du possible les risques de blessure lors d'un contact ou d'une chute.
  3. Le niveau extrême de fixation de la selle et de la potence du guidon doit être matérialisé par un repère permanent.
  4. Les bicyclettes doivent être munies d'au moins deux systèmes de freinage indépendants agissant chacun sur une roue différente.
  5. Les dispositifs de freinage doivent permettre un arrêt dans des conditions raisonnablement prévisibles pour éviter tout obstacle imprévu, y compris en conditions humides.

Ces dispositifs doivent être conçus de façon telle que, en cas de rupture de tout câble de frein, le mouvement de la roue avant ne soit pas bloqué.

  1. Les dispositifs de fixation rapide de la roue avant doivent être munis d'un système de sécurité qui empêche que la roue ne se désolidarise de la fourche.
  2. Le serrage et le blocage des éléments appelés à être démontés ou réglés par l'utilisateur doivent être aisément réalisables compte tenu des capacités physiques qu'on peut raisonnablement attendre des utilisateurs.
  3. Les notices de montage, de réglage et d'entretien des bicyclettes doivent être claires et complètes, et définir autant que possible les termes techniques employés par tout moyen adéquat, par exemple à l'aide d'un schéma précis de chaque organe ou pièce dont le montage et l'utilisation corrects sont indispensables à l'usage normal d'une bicyclette.
  4. Les bicyclettes doivent être munies des équipements de signalisation active et passive et d'éclairage, ainsi que d'un appareil avertisseur,conformes aux dispositions du code de la route.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000555331&dateTexte=&categorieLien=id

La garantie des vices cachés

S'applique-t-elle pour les ventes de vélos d'occasion ?

Contenu des articles suivants

La garantie des vices cachés protège l’acheteur contre les vices qui dégradent totalement ou de façon si importante les qualités de la chose vendue qu’il n’aurait pas contracté (articles 1641 à 1648 du code civil). Le vendeur n’est pas tenu de garantir les vices apparents (article 1642 du Code civil).

La garantie des vices cachés s’applique à tous les biens dans le commerce (qu’ils soient corporels ou incorporels, meubles ou immeubles, neufs ou d’occasion). Elle est applicable que le vendeur soit professionnel ou non, que le contrat soit écrit ou non, que le bien soit neuf ou d’occasion et même à défaut du paiement par l'acheteur de la totalité du prix.

La seule disposition spécifique résulte de l’article L.221-1-1 du Code de la Consommation qui dispense de l’obligation de sécurité les vendeurs de produits d’occasion qui nécessitent une réparation ou une remise en état préalablement à leur utilisation. Cependant, cette exclusion est subordonnée au fait que la personne qui fournit le produit d’occasion ait informé l’autre partie de la nécessité de cette remise en état.

Conclusion

Il semblerait donc impossible à un adhérent de faire marcher la garantie des vices cachés suite à l'achat d'un vélo d'occasion si l'on respecte les conditions suivantes:

  1. Informer l'acheteur d'une possible nécessité d'une remise en état si le vélo n'est pas aux normes de sécurité, mais à savoir que par exemple un éclairage absent est certes un manquement au respect des normes de sécurité mais pas un vice caché puisqu'il n'est pas caché car l'article 1642 du Code Civil qui dispose que "Le vendeur n’est pas tenu de garantir les vices apparents". Par contre une dynamo qui ne fonctionne pas pourrait, semblerait il, être un vice caché.
  2. Ne pas mettre en vente un vélo d'occasion qui manquerait au respect des normes de sécurité de manière non visible. Comme par exemple, un réglage de selle bloquée peut être éventuellement considéré comme un vice caché puisque la loi prévoit que la garantie des vices cachés s'applique aux biens neufs ou d'occasions.

Vélo bizarre, quelle réglementation ?

D’après l’article R.311-1 du code de la route,

Un cycle est un véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l'énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l'aide de pédales ou de manivelles

Un tall bike est-il un simple vélo au yeux de la loi?