Du vélo de course vintage au vélo urbain : Différence entre versions

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher
m (ajout des catégories)
 
Ligne 54 : Ligne 54 :
  
 
[[Fichier:Vélo de course transformé en vélo urbain.jpg|thumb|résultat final transformation vélo de course ancien en vélo urbain]]
 
[[Fichier:Vélo de course transformé en vélo urbain.jpg|thumb|résultat final transformation vélo de course ancien en vélo urbain]]
 +
 +
[[Catégorie:Entretien_du_vélo]]
 +
[[Catégorie:Entretien_et_réparation]]
 +
[[Catégorie:Réparations]]
 +
[[Catégorie:Réemploi]]

Version actuelle datée du 16 juin 2021 à 16:25

les vélos de courses anciens sont souvent de très bonne qualité et peuvent faire des vélos de ville légers et dynamiques après quelques transformations. On discute encore du nom qu'il conviendrait de donner à ces presque créations : vélo curbain, cursille (par contraction de course et de ville) gravel, randonneuse, Cycle de Course à Cintre Plat, Vélo Ayant Echappé au Pignon Fixe, vélo de ville léger, vélo de ville rapide, mule, mulet, vélo pour aller chercher le pain...

Pour la transformation :

- On change les roues si ce sont des jantes qui ne supportent que les boyaux. Ces roues peuvent être démontées pour récupérer les axes et les rayons, mais peu de personnes roulant en ville vont accepter l'entretien requis par ce type de pneumatiques.

- on change les pneus (28 ou 32 avec un peu de relief et renforcés contre les crevaisons)

- on change le guidon (guidon droit ou de ville)

- on change les manettes de frein de course dites cocottes pour des leviers de frein plus classiques, par exemple de type Cantilever : attention, il ne faut pas des freins de V-brake car leur levier (entre la tête de cable et le point de rotation) fait 35mm alors qu'il faut 25mm pour que ça marche bien. Les freins de type Mafac, Weinmann ou Cantilever pourront être installés, munis de patins de frein courts, type trois points.


- On change éventuellement le pédalier, attention, citations in extenso et sans traduction :

J'ai remarqué que mettre un pédalier à axe carré et un triple plateau, parfois, c'est un peu limite car la cage étant un peu courte, le moyeu de pédalier se dévisse assez facilement.

souvent il faut un boitier plus long pour mettre un triple, mais s'il vous manque peu, il est absolument admis de couper une canette en alu pour ajouter 1 épaisseur entre l'axe et le spider, et ça vous fait gagner des précieux mm. (Cette astuce mérite même une page dans le livre "Le Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes") Il faut par contre absolument serrer à bloc. C'est une jointure sensible. Un pédalier pas bien serré fera un bruit d'enfer, et aura très vite les faces arrondis et sera ruiné pour toujours. Enmanchez votre fidèle clé allen dans un bout de tube pour y aller avec la conviction nécessaire. Les canettes de bière marchent nettement mieux que les canettes de boissons sucrées dégueux. Autrement expliqué en langage châtié : les enjeux à installer un triple-plateau sur un vélo initialement conçu pour un double résident effectivement dans la longueur de l'axe de pédalier. Mais également du dégagement prévu sur le cadre au niveau de la base droite (tube horizontal qui part de la boîte de pédalier à la patte de la roue arrière) afin que le petit plateau ne la touche pas. Ensuite, il y a l'entraxe de la roue arrière, souvent du 120mm ou 125mm (si je ne me trompe pas). Du coup, quand bien même on parvient à installer un triple, la ligne de chaîne est souvent mauvaise. Cela peut alors être une solution intéressante d'écarter le triangle arrière (dans les "règles de l'art") pour l'emmener à 130 voire 135mm de large.

Également, s'assurer que les standards des axes carrés et des pédaliers et manivelles sont compatibles.


- on met les manettes de vitesses au guidon

- on adapte la transmission (passage en triple plateaux et/ou roue-libre 6v ou 7v, si possible avec mega-range car on a un territoire vallonné).

Pour le passage des vitesses au guidon, il y a plusieurs techniques :

1) technique simple et avec une molette de réglage : en réutilisant une butée réglable de frein à tirage latéral. Le pas de vis n'est pas toujours adapté. Si c'est le cas, vous pouvez visser en force. Inconvénient : ça déporte pas mal le câble par rapport au cadre


1) technique simple et avec un molette de réglage : en réutilisant une butée réglable de frein à tirage latéral. Le pas de vis n'est pas toujours adapté. Si c'est le cas, vous pouvez visser en force. Inconvénient : ça déporte pas mal le câble par rapport au cadre

2) technique avec la pièce faite exprès : l'arrêt de gaine sur plot

https://www.lecyclo.com/velo/pieces-detachees/transmission/cable-gaine-et-butee/arrets-de-gaine-velo-sur-plot-a-visser.html

https://www.grandearmee.fr/ProductCard/D131/jeu-arrets-de-gaine-sur-plot

2) technique avec la pièce faite exprès : l'arrêt de gaine sur plot

3a) technique avec un ancien levier de frein, inversé dont on a coupé le levier (au moins, on peut comme ça réutiliser les leviers plastique)

3) technique avec un ancien levier de frein, inversé dont on a coupé le levier (au moins, on peut comme ça réutiliser les leviers plastique)

3b) technique avec un ancien levier de frein, inversé dont on a remplacé le levier par une entretoise d'axe de roue

3) technique avec un ancien levier de frein, inversé dont on a remplacé le levier par une entretoise d'axe de roue

Un exemple de transformation particulièrement réussie :

résultat final transformation vélo de course ancien en vélo urbain