Chien agressif : Différence entre versions

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher
m
(J'ai retiré les conseils non recommendable et des suppositions quelques peu douteuse sur le sujet)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le chien n'est certainement pas le meilleur ami de la ou du cycliste. Il, car c'est bien plus souvent les mâles (!), devient même franchement ennuyeux dans certains coins du monde. Le plus souvent, ce sont des chiens domestiques (mais pas vraiment éduqués) qui courent après les vélos en montrant des dents. Un peu moins fréquemment, ce sont des chiens errants, qui ont décidé que c'était leur territoire (et donc plus si errants que ça), qui coursent le/la cyclovoyageur-euse. Sinon, les chiens errants sont quasiment tout le temps beaucoup plus sympas que les domestiques.
+
Le chien peut parfois voir le cycliste comme une menace (surtout si il ou elle n'est pas habitué à en croiser) et commencer à devenir agressif pour protéger son territoire. Le plus souvent, ce sont des chiens domestiques (mais pas vraiment éduqués) qui courent après les vélos en montrant des dents, voir potentiellement, en attaquant les molets. Un peu moins fréquemment, ce sont des chiens errants ou des chiens, dits de "travail", qui croiseront votre chemin et qui pourront réagir à votre présence ou simplement à votre vue.
 
 
Une explication semblerait être que le/la cycliste roule à une vitesse qui réveille des instincts de prédateur, le chien le/la prenant pour une biche ou truc du genre.
 
  
 
La plupart du temps, le chien se contente de nous suivre, nous faisant profiter de son délicat aboiement, et s'arrête après quelques dizaines de mètre. Parfois il continue plus longtemps et/ou se montre plus agressif. Le must, c'est quand ils s'y mettent à plusieurs. Voici quelques "trucs" pour aider à gérer un chien.
 
La plupart du temps, le chien se contente de nous suivre, nous faisant profiter de son délicat aboiement, et s'arrête après quelques dizaines de mètre. Parfois il continue plus longtemps et/ou se montre plus agressif. Le must, c'est quand ils s'y mettent à plusieurs. Voici quelques "trucs" pour aider à gérer un chien.
  
 
* C'est un fait assez connu, les chiens "sentent" la peur : il faut donc plutôt essayer de rester calme, de garder la même vitesse, voire de ralentir. Pas facile, c'est évident, quand on a très peur des chiens de base.
 
* C'est un fait assez connu, les chiens "sentent" la peur : il faut donc plutôt essayer de rester calme, de garder la même vitesse, voire de ralentir. Pas facile, c'est évident, quand on a très peur des chiens de base.
* Les chiens ont plus tendance à aboyer/poursuivre s'ils sont surpris. Si vous passez près d'un chien qui fait la sieste, on peut essayer de faire un peu de bruit pour le prévenir qu'on passe (parfois cela fonctionne en arrêtant de pédaler, juste avec le clic-clic de la roue libre).
+
* Ne pas regarder le chien dans les yeux (correspond à une provocation). Continuer son chemin comme si de rien n'était, même si début d'attaques potentiels ou montre les crocs.
 +
* Les chiens ont plus tendance à aboyer/poursuivre s'ils sont surpris. Si vous passez près d'un chien qui fait la sieste, on peut essayer de faire un peu de bruit pour le prévenir qu'on passe (parfois cela fonctionne en arrêtant de pédaler, juste avec le clic-clic de la roue libre). Au pire, il se mettra à aboyer, mais pas forcément vous poursuivre.
 
* S'il y a une pente juste après, cela peut valoir le coup de mettre un petit coup de pédale pour le(s) semer. S'il n'y en a pas, vous vous fatiguerez avant le chien, alors n'essayez pas de le semer.
 
* S'il y a une pente juste après, cela peut valoir le coup de mettre un petit coup de pédale pour le(s) semer. S'il n'y en a pas, vous vous fatiguerez avant le chien, alors n'essayez pas de le semer.
* S'il est vraiment proche de votre pied, on peut faire semblant de mettre un coup de pied. Les plus courageux-ses peuvent aussi carrément le donner, mais faut être sûr de son coup afin de ne pas l'énerver encore plus.
 
 
*La technique qui semble le mieux marcher est de simplement s'arrêter, et de mettre le vélo entre le chien et soi. Très souvent, il ne sait plus quoi faire et arrête. Ou bien il remarque que non, à sa grande surprise, vous n'étiez pas une biche. Évidemment, s'il y a de nombreux chiens, cela fait plus peur de s'arrêter, mais ça marche quand même le plus souvent.
 
*La technique qui semble le mieux marcher est de simplement s'arrêter, et de mettre le vélo entre le chien et soi. Très souvent, il ne sait plus quoi faire et arrête. Ou bien il remarque que non, à sa grande surprise, vous n'étiez pas une biche. Évidemment, s'il y a de nombreux chiens, cela fait plus peur de s'arrêter, mais ça marche quand même le plus souvent.
* Si vous avez une [[Choisir son vélo de voyage#Béquille|béquille "bâton"]], vous pouvez vous en servir pour menacer le chien. Aller jusqu'à le frapper n'est pas recommandé pour deux raisons : un chien énervé ne ressent presque pas la douleur. Et, le bâton ne sera pas suffisant pour le blesser au point de l'arrêter. Résultat, vous vous trouverez probablement en face d'un chien encore plus agressif.
+
* Autre remarque : bizarrement, il semble que les petits chiens soient les plus hargneux (lié à la peur).
* Il semblerait que les [https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sifflet_%C3%A0_chien sifflets à ultrasons], utilisés pour le dressage des chiens, soient assez efficaces. Ces sifflets émettent sur des fréquences audibles par les chiens, qui les dérangent. Les chiens sont surpris et mal à l'aise, ce qui permet à la/au cycliste de partir. Il y a plusieurs sortes de sifflet, et c'est facile de s'en procurer un.
+
 
* Autre remarque : bizarrement, il semble que les petits chiens soient les plus hargneux. Peut-être est-ce une frustration par rapport à la taille, comme chez les mâles d'une autre espèce ?
+
Les rencontres de chiens n'aboutit pas toujours à de l'agressivité envers vous. Au contraire, des nouvelles amitié peuvent se créer, surtout quand les chiens ont l'habitude d'être en total liberté dans le village (et qu'il ne travaille pas !!) ou que vous êtes déjà accompagné d'un super voyageur à 4 pattes.
  
 
[[Catégorie:Voyages et Cyclotourisme]]
 
[[Catégorie:Voyages et Cyclotourisme]]

Version du 5 octobre 2020 à 13:24

Le chien peut parfois voir le cycliste comme une menace (surtout si il ou elle n'est pas habitué à en croiser) et commencer à devenir agressif pour protéger son territoire. Le plus souvent, ce sont des chiens domestiques (mais pas vraiment éduqués) qui courent après les vélos en montrant des dents, voir potentiellement, en attaquant les molets. Un peu moins fréquemment, ce sont des chiens errants ou des chiens, dits de "travail", qui croiseront votre chemin et qui pourront réagir à votre présence ou simplement à votre vue.

La plupart du temps, le chien se contente de nous suivre, nous faisant profiter de son délicat aboiement, et s'arrête après quelques dizaines de mètre. Parfois il continue plus longtemps et/ou se montre plus agressif. Le must, c'est quand ils s'y mettent à plusieurs. Voici quelques "trucs" pour aider à gérer un chien.

  • C'est un fait assez connu, les chiens "sentent" la peur : il faut donc plutôt essayer de rester calme, de garder la même vitesse, voire de ralentir. Pas facile, c'est évident, quand on a très peur des chiens de base.
  • Ne pas regarder le chien dans les yeux (correspond à une provocation). Continuer son chemin comme si de rien n'était, même si début d'attaques potentiels ou montre les crocs.
  • Les chiens ont plus tendance à aboyer/poursuivre s'ils sont surpris. Si vous passez près d'un chien qui fait la sieste, on peut essayer de faire un peu de bruit pour le prévenir qu'on passe (parfois cela fonctionne en arrêtant de pédaler, juste avec le clic-clic de la roue libre). Au pire, il se mettra à aboyer, mais pas forcément vous poursuivre.
  • S'il y a une pente juste après, cela peut valoir le coup de mettre un petit coup de pédale pour le(s) semer. S'il n'y en a pas, vous vous fatiguerez avant le chien, alors n'essayez pas de le semer.
  • La technique qui semble le mieux marcher est de simplement s'arrêter, et de mettre le vélo entre le chien et soi. Très souvent, il ne sait plus quoi faire et arrête. Ou bien il remarque que non, à sa grande surprise, vous n'étiez pas une biche. Évidemment, s'il y a de nombreux chiens, cela fait plus peur de s'arrêter, mais ça marche quand même le plus souvent.
  • Autre remarque : bizarrement, il semble que les petits chiens soient les plus hargneux (lié à la peur).

Les rencontres de chiens n'aboutit pas toujours à de l'agressivité envers vous. Au contraire, des nouvelles amitié peuvent se créer, surtout quand les chiens ont l'habitude d'être en total liberté dans le village (et qu'il ne travaille pas !!) ou que vous êtes déjà accompagné d'un super voyageur à 4 pattes.