Chants vélorutionnaires

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Révision de 27 février 2015 à 12:22 par Tristan C (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Mauvaise réputation (d’après Brassens)

Les rollers, vélos et piétons ont mauvaise réputation si on stoppait la pollution certains s’feraient beaucoup moins d’rond je ne fais pourtant de tord à personne en voulant virer le bruit du klaxon mais les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux non les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux tout le monde médit ce moi surtout Varin ça va de soi

au moment du Paris Dakar vous m’verrez pas sur le départ ces pov’ nazes qui polluent l’Afrique il n’y a rien de plus pathétiques je ne fais pourtant de tord à personne en n’écoutant pas les 4x4 qui grognent mais les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux non les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux tout le monde me montre du doigt surtout total ça va de soi

quand je croise une caisse de minable stationnée sur une piste cyclable j’lance la patte et pourquoi le taire le rétro se r’trouve par terre je ne fait pourtant de tord à personne en suivant mon ch’min de petit bonhomme mais les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux non les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux on finira tous asphyxiés les pédégés nous laissant crever

Pas besoin d’être Jérémie pour d’viner l’sort qui m’est promis s’ils me croisent un jour dans la rue il me passeront dessus je ne fait pourtant de tord à personne en rêvant d’une ville qui respecte les hommes mais les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux non les chauffards n’aiment pas que l’on roule sur la même route qu’eux les écolos en ont assez vélorution hasta siempre

ça n’vaut pas la peine (sur l’air de la complainte du phoque en alaska)

ça n’vaut pas la peine de polluer toute la s’maine et l’samedi faire tourner vos moteur sous not’nez ça fait peur aux enfants ça pue c’est pas marrant ça n’fait plus rire personne dans les encombrements

J’ai un beau vélo (sur l’air de j’ai du bon tabac)

J’ai un beau vélo une belle bicyclette toi dans ton auto tu pue vraiment trop (bis) De bons mollets pour bien pédaler Et ça m’fait un bien joli fessier.

auto ciao (sur l’air de bella ciao)

le jour se lève, je me réveille auto ciao auto ciao auto ciao ciao ciao le jour se lève, je me réveille et je vois l’envahisseur

o bicyclette, emmène moi auto ciao auto ciao auto ciao ciao ciao o bicyclette, emmène moi il faut sauver paris

car si l’auto poursuit sa route auto ciao auto ciao auto ciao ciao ciao car si l’auto poursuit sa route nous allons tous périr

tous asphyxiés, tous écrasés auto ciao auto ciao auto ciao ciao ciao tous asphyxiés, tous écrasés il faut nous rebeller

o bicyclette, emmène moi auto ciao auto ciao auto ciao ciao ciao o bicyclette, emmène-moi luttons pour la liberté

Il était un petit cycliste (sur l’air du petit navire)

Il était un petit cycliste (bis) Qui n’avais ja-ja-jamais pollué (bis) Ohé ohé, Ohé ohé p’tit piéton sort de ta bagnole soit pas con (bis)

laisse ta caisse au garage (sur l’air de santiano)

laisse ta caisse au garage et prend ton vélo hisse et ho, santiano tes rollers et un p’tit sac à dos ça muscle les fesses et les abdos

tiens bon l’guidon , pas besoin de voile hisse et ho , santia-ano juste en appuyant sur les pédales nous irons jusqu’au Trocadéro...

la velorution (sur l’aire de jinglebells)

la vélo la vélo la vélorution hey! la vélo la vélo la vélorution

On veut pédaler sans se faire asphyxier sans se faire écrasé sans se faire insulter

on en a assez de se faire renverser par des conducteurs qui sont très énervés

on en a assez de n’pas être respectés et des publicités pour leurs voitures tarées

vive le vélo (sur l’air de aux champs élysées)

vive le vélo (bis) palapalapa au soleil sous la pluie a midi ou a minuit faudrait qu’tous les parigos s’promènen’t’a vélo (variante: a midi ou a minuit on respire un air pollué aux champs élysées)

l’antibagnole (sur l’air de la carmagnole)

monsieur le maire avait promis (bis) de faire bétonner tout paris oui mais grâce aux vélos tout est tombé à l’eau dansons l’antiagnole a bas le son , a bas le son dansons l’antobagnole a bas le son du klaxon

En s’envolant (sue l’air de coucou hibou)

en s’envolant en l’air dans l’air pollué de paris en s’asphyxiant dans dans l’air vicié d’paris vélo vélo vélo vélo fait le petit moineau vélo vélo vélo vélo mais surtout pas d’auto

J’ai mis dans ma tête (sur l’air de Suzette)

J’ai mis dans ma tête que j’preferais mes roulettes J’ai toute ma raison ras-l’bol de la pollution

Quand je voit ta caisse Polluer tout le reste Je suis bien content, de pédaler tout l'temps.

L’île aux vélos (sur l’air de l’île aux enfants)

Voici venu le temps des pistes aux vélos, Des rues sans autos, la pollution taux zéro. C’est l’ parigos joyeux, des pietons heureux Sans tartine aubry, oui c’est le paradis

Ce temps là n’est pas loin, car il suffit d’un peu d’imagination Pour qu’enfin n matin, Stress et pollution quittent les rues de la ville.

La complainte de l’heure de pointe (joe dassin)

refrain x2 dans paris à vélo on dépasse les autos a vélo dans paris on dépasse les taxis

place des fêtes on roule au pas place Clichy on n’roule pas la bastille est assiégée et la république est en danger

refrain x2

l’agent voudrait se mettre au vert l’opéra rêve de grand air a Cambronne on a des mots et à Austerlitz c’est Waterloo

refrain x4


A bicyclette (Yves montand)

Quand on partait de bon matin Quand on partait sur les chemins A Bicyclette Nous étions quelques bons copains Y avait Fernand y avait Firmin Y avait Francis et Sébastien Et puis Paulette

On était tous amoureux d'elle On se sentait pousser des ailes A Bicyclette Sur les petits chemins de terre On a souvent vécu l'enfer Pour ne pas mettre pied à terre Devant Paulette

Faut dire qu'elle y mettait du cœur C'était la fille du facteur A Bicyclette Et depuis qu'elle avait huit ans Elle avait fait en le suivant Tous les chemins environnants A Bicyclette

Quand on approchait la rivière On déposait dans les fougères Nos bicyclettes Puis on se roulait dans les champs Faisant naître un bouquet changeant De sauterelles, de papillons Et de rainettes

Quand le soleil à l'horizon Profilait sur tous les buissons Nos silhouettes On revenait fourbus contents Le cœur un peu vague pourtant De n'être pas seul un instant Avec Paulette

Prendre furtivement sa main Oublier un peu les copains LA Bicyclette On se disait c'est pour demain J'oserai, j'oserai demain Quand on ira sur les chemins A Bicyclette

A vos bicyclettes ! (sur l’air de a las barricadas)

Dans les rues grises et pollués de paris Roulent d’invincibles cyclistes Drapeaux au vent et bras levés Ils pédalent en chantant pour la liberté

A travers le froids la pluie et le vent La canicule, la neige et le brouillard

A vos bicyclettes, a vos bicyclettes Pour le triomphe de la vélorution.

A las Bicicletas (sur l’air de A las barricadas)

A las bicicletas ! a las bicicletas ! Por el triunfo de la Velorución