Remorques de vélo

De Wiklou, le Wiki du Biclou
(Redirigé depuis Remorque de vélo)
Aller à : navigation, rechercher

Généralités

Si les triporteurs ont l'avantage d'être plus stables en conduite comme à l'arrêt, d'être plus maniable et moins dangereux à conduire puisqu'il est plus facile d'estimer la largeur de la charge qu'avec une remorque derrière soi, les remorques elles ont bien des avantages :

Exemple de remorque de vélo
  • Faciles à fabriquer soi-même ;
  • Utilisables d'un vélo à l'autre ;
  • Pliables pour ne pas encombrer en stockage ;
  • Volume de charge très important.


Transmissibilité

L'intérêt d'une remorque réside aussi dans sa transmissibilité, c'est-à-dire la facilité avec laquelle on peut la transférer d'un vélo à un autre, la prêter à quelqu'un d'autre qui a son propre vélo.

En conduisant son propre vélo pour tracter une remorque, on connaît bien sa monture et on se met à l'abri de surprises telles que la tenue de route, ou la sensibilité des freins qui pourrait différer de celles que l'on connaît.


Gain de place

Un des avantages des remorques sur les triporteurs est la place relativement faible qu'elles occupent. Impossible de mettre un triporteur debout contre un mur ou de le suspendre en l'air. Une remorque elle est généralement assez légère pour être maniée par une personne. Certaines remorques permettent également de démonter le timon, d'autres sont plates avec des roues démontables sans outil (roues de fauteuil roulant) ce qui permet un gain de place considérable. C'est tout particulièrement intéressant pour les personnes habitant un immeuble et ayant peu de place disponible dans les petits garages à vélo que l'on connaît.


Bricoler une remorque

Simplicité de fabrication

Tout d'abord, construire une remorque est l'une des choses les plus simples à faire en terme de construction. Nul besoin de se salir les mains avec des chaînes et des pignons pleins de cambouis. La remorque demande juste à assembler solidement des segments d'acier ou d'aluminium (ou de bois) et d'y fixer des roues. À l'opposé, construire son triporteur présente bien plus de complexité puisqu'il faut réfléchir à l'installation de freins, et d'une transmission avec des vitesses. Si on peut faire une remorque sans soudure en 1 ou 2 heures, une remorque soudée simple en 3 ou 4 heures, on peut passer deux jours entiers pour faire un triporteur dont le résultat laisse à désirer.


Matériel

Plus que la fabrication elle-même, c'est la recherche des éléments qui vont constituer la remorque qui peut prendre du temps, surtout si on doit trouver des pièces de récupération bien précises.

  • Une paire de roues de vélo (roues avant) ou de fauteuil roulant, et puisque généralement on se passe de freins sur les roues des remorques, on peut se permettre d'utiliser des roues même un peu voilées (pas de friction avec des patins de freins).

Les roues de fauteuil roulant peuvent présenter trois avantages: Fixation de l'axe par un seul côté ce qui simplifie beaucoup la réalisation du châssis pneus pleins increvables, axe à démontage rapide sans outil avec bouton pressoir permettant de retirer très facilement les roues d'une remorque plate pour la ranger contre un mur.

  • Des tubes de métal récupérés sur n'importe quel meuble jeté à la rue (lit, étagères, porte-manteau...) pour construire un châssis de remorque avec soudure.
  • Une barrière métallique, un châssis de canapé clic-clac, un morceau de cadre de sommier à lattes, pour faire la structure de base d'une remorque plate sans soudure.


Type d'attache

Il existe principalement deux points d'attache au vélo:

  • En hauteur, à la tige de selle ou au porte bagage si il est assez robuste.
  • En bas au niveau du côté gauche de l'axe de la roue arrière (du côté droit il y a le dérailleur). C'est le système qui donne la meilleure tenue de route et une excellente maniabilité à la remorque comme elle moins soumise aux oscillations latérales du vélo. C'est aussi le système qui permet de fabriquer des remorques plates, plus faciles à stocker.

Il existe de nombreuses façons de concevoir l'attache elle-même, l'important étant que le système soit sûr (pas de casse possible en charge ni de détachage intempestif), facilement utilisable d'un vélo à l'autre, rapide à mettre en œuvre et offre une articulation correcte sans élasticité ni jeu excessifs.

  • Une simple chambre à air passée plusieurs fois et correctement nouée permet généralement de faire une connexion articulée souple et très solide mais un nouage correctement réalisé prend du temps à faire et à défaire.
  • La partie pivotante d'une roulette métallique (retirer la roue et utiliser une goupille à la place de son axe) offre deux axes de rotation ce qui en fait une pièce idéale pour réaliser une attache articulée de remorque.
  • Un morceau de pneu de vélo épais, doublé et percé d'un trou pour le passage d'une vis permet de faire une attache souple et solide.

Exemples de créations