Direction

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher

Le pilotage du vélo est possible grâce à la direction qui est composée de la fourche avant, du jeu de direction (cuvettes, roulements, cônes et joints), et du guidon (cintre + potence). La fourche est maintenue dans la douille de direction du cadre grâce au jeu de direction.

Bicycle diagram2-fr direction.svg.png

La Fourche

La fourche est composée d'un pivot et de deux fourreaux. Le pivot tourne dans le jeu de direction et la roue avant est fixée sur les fourreaux. Il existe des fourches suspendues télescopiques (à air, huile, ressort ou élastomère) L'inclinaison du tube de direction, ainsi que l'éventuelle courbure de la fourche, déterminent la chasse. C'est la distance entre un point au sol situé à la verticale de l'axe de la roue avant et un deuxième point au sol situé dans le prolongement du tube de direction. Plus la fourche est inclinée et plus la chasse est importante et plus le vélo est stable.

Exemples de fourches

Le Jeu de direction

La douille de direction sur le cadre reçoit les deux cuvettes (haute et basse). Un cône se place en bas du pivot de la fourche sur lequel vient reposer un joint d'étanchéité et un roulement. La cuvette basse du cadre repose sur le haut de ce roulement. En haut de la douille de direction on trouve la cuvette haute qui reçoit un roulement puis un joint d'étanchéité et un cône.

Les cuvettes, fixes par rapport au cadre, recouvrent les roulements qui tournent à l'intérieur d'elles. Ces cuvettes peuvent être en acier/plastique, en tout acier ou en aluminium avec un insert en acier pour résister à la pression des billes.

Les roulements font la liaison entre les cuvettes fixées au cadre et les cônes qui eux sont fixés au pivot de la fourche. Ces roulements sont principalement à billes mais peuvent être annulaires ou à aiguilles sur des vélo haut de gamme.

Les cônes sont les parties sur lesquels roulent les billes. Ils sont en acier.

Les joints évitent l'infiltration de l'eau et protègent les roulements.


Pour maintenir ce jeu de direction suffisamment serré pour qu'il n'y ai pas de jeu, il existe deux systèmes :

Le jeu de direction fileté : C'est le standard vissé où le haut du pivot de fourche est pourvu d'un filetage qui permet de visser un écrou et un contre-écrou qui maintiennent le jeu de direction. La potence rentre dans le pivot de la fourche et est maintenu par un écrou expandeur. La hauteur du guidon est réglable en fonction du cycliste.

Le jeu de direction non-fileté : C'est un système sans filetage sur le pivot de fourche (nommé abusivement en France Aheadset), plus récent et qui tend à se généraliser. Dans ce système c'est la potence qui maintient le jeu de direction. Sur ce système il est nécessaire du couper le pivot de la fourche suivant la potence et la taille du cycliste. L'inconvénient c'est que l'on ne peut plus régler la hauteur du guidon une fois le pivot coupé.

Attention à ne jamais trop serrer les roulements jeu de direction: il ne doit pas y avoir de jeu (pour le vérifier serrer le frein avant et pousser le vélo d'avant en arrière) mais la roue avant doit pouvoir pivoter librement sans la moindre résistance, sans qu'on aie à forcer sur le guidon. Si la direction est trop serrée, la roue avant perd sa capacité à se remettre toute seule dans la bonne position (effet de la chasse de la fourche) et si on lâche le guidon un instant on peut perdre l'équilibre et chuter. De ce point de vue, il est vraiment dangereux d'avoir une direction trop serrée tandis qu'une direction avec un peu de jeu, si elle finit par causer une usure prématurée, ne présente pas de danger immédiat.

Le Guidon

il est composé de la potence et du cintre