Crevaison

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher

Introduction

La crevaison est la plus fréquente des pannes. Il est donc primordial de savoir réparer efficacement une crevaison, quelles que soient les circonstances et la taille du trou.

Fiche technique

Réparation de crevaison

Réparation de crevaison

Fiches pédagogiques à télécharger

Pièces

Outils

Description

Pour rechercher un trou de crevaison, en particulier un tout petit trou difficile à repérer, il faut gonfler la chambre à air seule, c'est à dire non montée sur une roue et dans un pneu, jusqu'à la faire doubler ou tripler de diamètre. Tant qu'en appuyant sur la chambre on sent une certaine élasticité du caoutchouc, il n'y a pas de risque de la faire éclater.

En faisant grossir la chambre on fait aussi grossir le trou et il devient par conséquent beaucoup plus facile à trouver. En mettant le visage tout près de la chambre à air ainsi gonflée et en la parcourant on finit toujours par entendre la fuite ou sentir le petit filet d'air sur la peau très sensible située entre le nez et la bouche.

Cette technique est plus rapide et pratique que celle qui consiste à plonger la chambre à air gonflée dans une bassine d'eau, comme on ne peut coller une pièce de réparation que sur une surface parfaitement sèche.

Il peut arriver que la fuite d'air provienne de la valve elle-même. Voir la page valve pour y lire les réparations possibles.

Pour ce qui concerne la pièce de réparation à coller pour stopper la fuite, consulter la page rustine.

Il existe des bombes anticrevaison qui permettent en cas de crevaison ou même de façon préventive, d'injecter un produit capable de colmater un petit trou de crevaison. Mais, mis à part avec des pneus tubeless (sans chambre à air) leur usage est déconseillé. Si le trou est minuscule, cela peut le boucher provisoirement, mais la chambre à air restera pleine de liquide ce qui alourdira la roue. Si le trou est trop gros pour être colmaté par la bombe (et c'est la majorité des cas), le liquide va fuir à l'intérieur du pneu et partout dans la roue. On se retrouve alors non seulement avec une chambre à air à plat, mais en plus la roue et le pneu plein d'une matière collante très difficile à nettoyer.

Variantes

Lorsqu'on a crevé sur la route et qu'on a presque rien, sauf une pompe pour réparer.

Version remplacement par une chambre à air trop grande

Si on a sous la main une chambre à air de secours plus grande que la taille de son pneu on peut toujours l'utiliser. Il suffit de la plier en S à plat dans le pneu avant le gonflage pour la raccourcir. Ça reste une solution provisoire, car potentiellement peu confortable.

Version colmatage de la fuite à tout prix

Si on a crevé et que la fuite est très faible, on peut d'abord essayer de regonfler pour faire quelques kilomètres et trouver de quoi réparer, tout en sachant que plus on gonfle, plus on agrandit le trou; on peut aussi essayer de limiter la fuite en collant dessus un morceau d'adhésif fort, de sparadrap, de chewing-gum ou tout autre truc très poisseux ou collant, tout en sachant que ceci pourra gêner une réparation en bonne et due forme ultérieurement.

Version réparation de fortune sans rustine

Si ça ne tient pas, si le trou est gros ou la chambre à air déchirée, on peut toujours se reporter sur cette astuce. Attention, ce n'est que du provisoire et il faut rouler doucement pour rejoindre au plus vite un endroit où on pourra remplacer la chambre à air.

La seule condition est que le trou soit à plus de 10 ou 15 cm de la valve. Si le trou est situé tout près de la valve, cette technique n'est pas utilisable.

  • Il faut sectionner la chambre à l'endroit précis où elle est crevée. Elle ne formera alors plus qu'un tube au lieu d'un cercle. Pour couper, utiliser de préférence ciseaux, cutter, couteau bien affûté ... mais en cas de besoin, un bout de verre, une boîte de conserve, les dents du plateau de pédalier peuvent servir à couper la chambre.
  • Découper en plus une rondelle de 1 cm de large pour faire un petit élastique qui servira plus tard.
  • Ensuite, il faut nouer sur elle-même chaque extrémité, en faisant un nœud simple serré très fort jusqu'à étanchéité complète à l'air. Si la chambre est assez large, on peut la plier longitudinalement aux extrémités pour faciliter la réalisation de ces nœuds.
  • Prégonfler le tube ainsi obtenu et vérifier que ça ne fuit pas. Si nécessaire resserrer les nœuds après avoir dégonflé si on entendait une fuite d'air.
  • Comme le tube obtenu est forcément plus court que la chambre d'origine, et pour éviter un manque à l'intérieur du pneu, il faut relier ensemble les deux nœuds avant d'introduire la chambre sous le pneu. Ceci peut être fait avec la rondelle de chambre à air découpée préalablement, en la doublant ou la triplant comme on le fait avec un élastique et passant chacun des deux nœuds dedans en sens inversés.
  • Pré-gonfler un peu la chambre à air qui devrait à nouveau former un cercle. Elle est prête à être mise en place sous le pneu dont un des côtés sera placé d'avance dans la jante. Comme la chambre à air est plus courte qu'à l'origine, il faut jouer sur son élasticité et l'étirer régulièrement lors du montage autour de la jante.

Si nécessaire, engager le pneu simultanément et progressivement dans la jante pour qu'elle reste bien en place.

  • Une fois que le pneu est entièrement monté, gonfler jusqu'à une pression modérée (3 bars maxi). C'est reparti!

Version destructive

Si le trou de crevaison est très près de la valve, on ne peut évidemment pas réparer de la façon "réparation de fortune" comme il n'y a pas assez de longueur de chambre pour faire un nœud. On peut toujours rouler quelques kilomètres tout doucement à plat, mais ça endommagera irrémédiablement le pneu, la chambre à air et même peut-être la jante si la chaussée n'est pas très lisse.

Version épouvantail

Une solution extrême qui ne permettra pas de rouler bien loin, ni très vite, mais qui sauvera les pneumatiques consiste à retirer la chambre à air et la remplacer par un autre matériau pour remplir le pneu: du papier journal froissé (il faut au moins 2 journaux pour une roue de 700), des sous-vêtements, des sacs en plastique ... ou tout ce qu'on peut avoir sous la main. Ça sera toujours mieux que de rouler sur un pneu complètement à plat. Attention, car ça prend au moins 10 minutes et la fin du montage du pneu est très difficile (comme il est pré-rempli ça revient au même que de monter un pneu avec une chambre à air déjà gonflée) et nécessite d'avoir un démonte-pneu très rigide ou d'utiliser une clé plate ou le manche d'une cuillère en métal pour finir de le chausser.

Version africaine

Dans certains pays d'Afrique on répare les crevaisons sans colle ni pièce de réparation mais avec du fil de nylon très solide. Il faut repérer le trou, le pincer et étirer cette portion de la chambre pour l'entourer de plusieurs nœuds très serrés de sorte que cette ligature étanchéifie la zone du trou. Ça fait une petite verrue sur la chambre qui ne gêne en rien le roulage. La réussite de cette technique de réparation dépend de la solidité du fil, du serrage et de la qualité des nœuds. Il faut au moins 30 cm de fil pour pouvoir serrer correctement. Pour avoir le bon type de fil, le mieux est d'en avoir une petite longueur toujours avec soi sur le vélo, rangée à l'intérieur du guidon par exemple.

Voir aussi