Bourses aux vélos

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher

La Bourse aux vélos qu'est ce que c'est ?

Mode d'emploi :

Sur le plan administratif :

Envoi d'une lettre à la mairie pour annoncer votre bourse et demande d'occupation de l'espace public à faire 3 mois avant, car la mairie vous renvoie un dossier à remplir pour préciser vos besoins et vos devoirs en matière de sécurité. Dans ce dossier il y a souvent la demande pour pouvoir accrocher des affiches sur les feux tricolores (ce dossier passe généralement entre les mains de tous les services, c'est pour cela le délai de 3 voir 4 mois) Elle vous envoie également un formulaire de demande de vente sur le domaine public.

Sur le plan de la communication :

  • Flyer, affiche et communiqué de presse bien entendu. exemples :
  • Deux mois avant communiqué de presse à envoyer aux mensuels (et revues municipales si agenda).
  • Un mois avant truster tous les agendas gratuits existant sur internet (penser à ceux des mairies et agglo si elles possèdent un agenda).
  • Possibilité dans certaines agglos pour les associations de pouvoir bénéficier d'affichage gratuit dans les bus (renseignement agglomération ou délégataire).
  • Envoyer mail à tous les adhérents pour faire circuler affiche flyer via leur mailing list.
  • Penser aux suppléments gratuits du week end de votre journal local.
  • La semaine avant prévenir toutes les radios locales, et distribution d'affiches et flyer dans vos boutiques préférées.


Pratique

A l'avance préparation du contrat de vente (deux exemplaires 1 vendeur l'autre pour l'asso), étiquette et enveloppe pour ranger les chèques et espèces réservées aux vendeurs (tout cela numéroté bien entendu). Prévoir un fond de caisse car beaucoup de personnes payent en liquide, et plusieurs classeurs ainsi que des pochettes transparentes.

Faire un mail aux adhérents pour appel au bénévolat. Différentes tâches à accomplir :

En amont :distribution des affiches.

Le jour J : Des personnes à l'accueil (pour voir le prix proposé par le vendeur, si celui ci est cohérent et surtout rapide check up du vélo). Des personnes à l'enregistrement. Préciser aux vendeurs qu'ils doivent revenir avec le contrat. Ranger systématiquement les contrats dans un classeur (avoir toujours ce classeur pendant la vente près de soit pour vérifier en cas de litiges ou de doute sur le prix). Et des petites mains pour accrocher les étiquettes ranger les vélos.


Pendant la vente : Des personnes pour orienter vers un vélo, conseiller par rapport à l'utilisation, ce qu'on fait déjà toute l'année dans les ateliers. 2 personnes par caisse (un récupère les étiquettes l'autre gère l'argent). Faire un stand de présentation de l'association : possibilité le jour de la bourse d'inscrire de nombreux adhérents. 2 personnes pour la compta derrière pour vérifier si les chèques et espèces correspondent au montant du vélo et au nom du vendeur et récupérer la part réservé à l'association. Avoir à ce moment deux classeurs un où on range les contrats des vélos vendus et un autre pour les invendus.

Un atelier avec 2 personnes qui réparent les vélos est un plus : soit ce sont des vélos apportés par les passants qui profitent de la bourse, soit ce sont des vélos qui ont besoin de réglages suite à la vente ou même avant. C'est aussi un moyen de vérifier plus attentivement les vélos qui paraissent douteux : peinture trop épaisse sur traces de soudure en des points sensibles du cadre, etc...

Fin de vente : Une table pour accueillir les personnes qui viennent chercher leur argent une autre pour rendre les vélos non vendus (chacun son classeur). Faire contresigner les contrats systématiquement pour éviter les litiges (genre pas reçu l'argent ou on ne m'a pas rendu mon vélo) cette contresignature prouve que le vendeur est bien passé.

Après des questions demeurent : Faut il demander une pièce d'identité pour les chèques ?

Accepte t'on que des magasins spécialisés en vélo d'occasion viennent rafler dès l'ouverture tous les vélos en bon état et surtout les bonnes affaires au détriment des particuliers qui est notre cible.

Parmi les particuliers, il y a aussi des petits malins stackanovistes des bourses aux vélos qui les font absolument toutes, dans le but de faire de l'achat revente avec bénéfice, en tout cas en région parisienne. Les associations les repèrent assez vite et se communiquent discrètement leur identité. Elles se prémunissent de ces dérives en limitant le nombre de vélos déposés à la vente par personne.

exemples de documents utiles

Expérience d'ateliers qui pratiquent

La Cyclofficine de Pantin

Le dimanche 3 avril, au cours d'un événement organisé par la ville pour la semaine du développement durable, la Cyclofficine de Pantin organisait sa première Bourse aux vélos. MDB Pantin gravait à côté.

Mode de fonctionnement

L'association prélevait:

  • 5€ sur les vélos vendus moins de 50 €
  • 10 € sur les vélos vendus entre 50 et 100 €
  • 15 € sur les vélos vendus plus de 100 €

selon le schéma mis en place les années précédentes par Cyclopouce et MDB Pantin.

Les vendeurs déposaient les vélos le matin, les acheteurs venaient l'après-midi.

Nous étions une équipe de 6 animant un atelier à côté (pour les réglages post-vente notamment). C'était une grosse journée pour tous (vente, caisse, scan des carte d'identités, réparations, etc.).

Bilan

Nous avons vu beaucoup de monde, les VTT n'étaient pas tous de bonne qualité (et la plupart ont été vendus), les vélos de course en revanche en bon état n'ont pas tous trouvé preneur, à notre grande surprise.

On s'est bien amusé, on a eu beaucoup de soutien et nous avons collecté une belle liste de contact de sympathisants.

  • Vélos déposés: 62
  • Vélos vendus: 50
  • Vélos non vendus: 12
  • Prix moyen du vélo vendu : 64 €
  • Prix: de 8 à 230 €
  • Total argent reversé aux vendeurs: 2780 €
  • Total encaissé par la Cyclofficine de Pantin (commissions sur les ventes) : 423 €