Activités d'une vélo-école

De Wiklou, le Wiki du Biclou
Aller à : navigation, rechercher

Quelles sont les activités d'une vélo-école ? Cet article est ici pour vous guider ...

Animations d'une vélo-école

L'activité principale est l'apprentissage du vélo auprès de différents publics (adultes, enfants, adolescents, personnes en situations de handicap, salariés d'entreprises...), ou de "remise en selle" pour les personnes sachant ou ayant déjà appris à pédaler dans le passé. Les séances peuvent prendre la forme de cours particulier, se dérouler en petit groupe ou en groupe. Voici plus bas un exemple de "progression pédagogique" sur plusieurs séances de "vélo-écoles (à adapter selon le niveau, les besoins, les attentes et les objectifs des apprenants).

Les séances se composent d’ateliers ludiques pour l’apprentissage du vélo, adaptés au niveau de chacun, avec une alternance de modules théoriques (règles de sécurité routière, connaissance de son environnement) et pratiques (équilibre, maîtrise dans la circulation).

L’accompagnement peut s’effectuer en petits groupes sur une dizaine de séance par exemple, selon le niveau et le profil des participants).

Lors de la première séance, la vélo-école recueille les attentes et fixe les objectifs de progression pour chaque personne en formation. Il peut être proposé aux participants un diagnostic mobilité, pour connaître leurs habitudes et leurs besoins en termes de mobilité (travail, écoles, courses…), leur connaissance du quartier et de leur environnement.

Le nombre de séances pour chacun des ménages dépendra des besoins et des objectifs individuels fixés avec la vélo-école.


I) Principales compétences à acquérir

1) Cinq fondamentaux : équilibre, freinage, trajectoires, pédalage et changements de vitesse

2) Perfectionnement : habileté, endurance, adaptation à des situations complexes, anticipation des risques, interactions avec les autres usagers de l’espace public

3) Conduite en ville : positionnement dans la circulation, anticipation des risques vis-à-vis des véhicules à moteur, respect du code de la route, orientation

4) Modules théoriques :

Code de la route - code vu du guidon / Réglage et entretien du vélo / Lecture de carte et définition d’itinéraires / Stationnement et lutte contre le vol


II) Exemple de progression pédagogique pour un public débutant

L’objectif est de permettre aux apprenants de devenir autonomes et qu’ils soient capables de se déplacer à vélo en confiance et en toute sécurité.

Etape 1 : accueil, tests de niveau, se familiariser avec l’outil vélo

Etape 2 : trouver l’équilibre, avec jambes tendues d’abord, puis les pieds sur les pédales, notions de sécurité, code de la route

Etape 3 : démarrer en patinant (pieds au sol), freiner, se lever de la selle et s’arrêter / répéter cette opération avec les pieds sur les pédales / validation des acquis des séances 1 et 2

Etape 4 : être capable de pédaler, premiers tours de pédales, premières trajectoires

Etape 5 : continuer à s’approprier le vélo, maniabilité : virages, slalom, grand 8 (trajectoires), freinage de précision

Etape 6 : lâché de mains (très légère pression sur le guidon avec les 2 mains, assis au fond de la selle), lâcher d’une main et savoir tendre le bras pour tourner, regard arrière (compter les doigts du moniteur derrière soi), initiation au passage des vitesses

Etape 7 : démarrage en côte, trajectoires plus précises, travailler le passage de vitesses et le lâcher de main, sortie sur pistes cyclables ou en milieu apaisé (s’habituer à présence des voitures et aux bruits de la circulation)

Etape 8 : perfectionnement de l’adresse à vitesse réduite : demi-tours, descente à faible allure avec différentes pentes, préparation d’itinéraires personnalisés (domicile-travail, domicile- école, commerces de proximité…), s’habituer à cohabiter avec les autres usagers

Etape 9 : debout sur une pédale / debout sur les deux pédales, déplacement à vélo en ville selon l’itinéraire préparé, sortie en circulation, éventuelle visite d’un atelier d’autoréparation, entretien du vélo

Etape 10 : adresse avec des trajectoires complexes, apprentissage de la danseuse, pratique de la circulation en ville, sensibilisation à la gestion de situations à risques (objectif : déplacements vélos au quotidien en autonomie et en sécurité), moment de convivialité et évaluation à chaud (recueil des impressions des participants, ont-ils atteint leurs objectifs…)

III) Exercices pour une « remise en selle » (public sachant pédaler)

Le nombre de séances nécessaires est à déterminer selon les objectifs fixés avec la vélo-école :

- accueil, diagnostic mobilité et tests de niveau, démarrer, se lever, s’arrêter, tours de pédales, réglages des vélos

- sensibilisation à la sécurité routière, « code vu du guidon » (rappel des principaux panneaux et actualités réglementaires, orientées “vélo”), trajectoires, démarrer et s’arrêter avec précision

- travailler l’équilibre, exercices de maniabilité (obstacles, virages, slaloms, grand 8), freinage d’urgence, lâcher de main(s), regard arrière, passage de vitesses, démarrage en côte

- tour du quartier, (re)découverte de son environnement à vélo, préparation d’itinéraires personnalisés vers le lieu de travail, les écoles, les commerces, demi-tours et descente à faible allure, position débout sur une puis deux pédales

- circuler en ville dans le trafic : trajectoires plus complexes, gestion de situations à risques / conseils de lutte contre le vol des vélos (antivols, marquage), visite d’un atelier d’autoréparation, conseils à l’achat du vélo et de l’équipement, moment de convivialité et évaluation à chaud (recueil des impressions des participants, ont-ils atteint leurs objectifs…)

Tout type d'animations peut être proposé aux élèves de la vélo-école, pour que l'activité d'apprentissage demeure ludique, pour créer du lien entre les participants, pour une meilleure cohésion de groupe et une bonne ambiance. Plusieurs vélo-écoles proposent un temps de repos et de convivialité à la fin des séances (thé / café) pour que se réunissent les moniteurs de vélo-écoles et leurs élèves.

Plus d'informations sur les animations dans la catégorie "Animation" du Wiklou : Catégorie:Animation.

IV) Cycle 1 : Exemple de progression pédagogique pour un public primo-débutant

Étape 1 : Se familiariser avec le matériel, le manipuler

Étape 2 : Se déplacer à coté de sa draisienne, monter / descendre, chercher l'équilibre à l'arrêt (bascule)

Étape 3 : avancer sur sa draisienne

Étape 4 : prendre de la vitesse (pas de géant, pas de lapin, appui selle)

Étape 5 : Suivre un tracé sinueux

Étape 6 : S'arrêter (freinage)

Étape 7 : Prendre de l'élan et se laisser rouler sur les 2 roues

Étape 8 : idem mais avec changement de direction (slalom )

Étape 9 : s'élancer et appuyer sur les pédales

Étape 10 : réguler sa vitesse

Étape 11 : Se diriger en pédalant

Étape 12 : se déplacer sur un espace sécurisé

V) Cycle 2 : Exemple de progression pédagogique pour un public débutant

Objectif Final : participer à une randonnée de groupe dans un espace protégé

Nécessite de :

  • connaître et vérifier son vélo
  • maitriser son vélo
  • savoir se repérer dans l'espace
  • savoir s'adapter à différents terrains
  • savoir respecter des règles de conduite
  • savoir rouler en groupe

Étape 1 : connaître et vérifier son vélo ; évaluation du matériel

Étape 2 : enlever des appuis (selle, main )

Étape 3 : s'arrêter dans une zone avec les deux freins

Étape 4 : suivre une trajectoire (regard)

Étape 5 : accélérer, ralentir

Étape 6 : doser le freinage

Étape 7 : rouler en groupe

Étape 8 : Manipuler les vitesses

Étape 9 : respecter les bases du code de la route

Étape 10 : rouler en autonomie sur un parcours routier

Étape 11 : rouler en groupe sur un parcours routier

Étape 12 : évaluation et sortie


Conduire une séance de vélo-école

Durée d’une séance : en général de 1 heure à 2 heures (1h30 maximum sur le vélo), avec des temps de pause. Ce qui semble facile à un cycliste expérimenté (rester une heure ou plus en selle) peut s’avérer difficile et constituer un véritable effort pour ceux qui n’ont jamais fait de vélo (ou très peu) dans le passé.

L’accueil a généralement lieu sur le site de l’activité. Ce moment convivial permet aux stagiaires de se rencontrer et d’échanger. Ils prennent possession de leur vélo. Les stagiaires et les moniteurs peuvent installer ensemble les ateliers, délimiter le terrain de pratique... Les étapes suivantes sont : l’échauffement, la séance avec les différents exercices (selon les objectifs fixés et la temporalité par rapport à la progression pédagogique), sans oublier les pauses, puis le débriefing en fin de séance (temps de convivialité autour d'un thé/café/collation).


Techniques d'animations pédagogiques : il existe de multiples techniques d'animations pédagogique. Il est primordial pour le moniteurs et responsables de l'activité vélo-école de savoir s’adapter et être pragmatique. Il s'agit en premier lieu de s’adapter au public (enfants, adultes etc). Lorsque l'animateur prépare son activité, il est important de prendre en compte : la motivation des apprenants, les notions de confiance et d’estime de soi, l’expérimentation par les élèves, le fait de donner du sens aux différents temps et exercices, la répétition des exercices par les apprenants, les interactions dans le cadre de l’apprentissage. Réfléchir aux objectifs et sous-objectifs, de sorte que le stagiaire adulte puisse observer, comprendre, débriefer, analyser ses erreurs, afin de s’adapter et de progresser. La clé de la réussite, c'est de promouvoir une pédagogie « positive »

Plus d'informations dans le Guide Méthodologique des Vélo-écoles (FUB, Dec. 2016, version 1.0), créé pour aider les associations du réseau qui souhaitent développer des activités de vélo-écoles (http://www.fub.fr/velo-ecole/outils-ressources)

Matériel et locaux

Flotte de vélos

Quels types de vélos conviennent pour la phase pratique de l’apprentissage ? Pour un public adulte, voici deux modèles plus fréquemment utilisés et adaptés :

- Le vélo pliable : il présente l’avantage d’être facile à transporter et à régler. Les vélos pliables possèdent en général des pédales rétractables, ce qui est particulièrement utile pour améliorer son équilibre (draisienne, patinette).

- Le vélo de ville classique : il s’agit du type le plus répandu, que les stagiaires sont susceptibles d’utiliser après leur apprentissage. Les vélos à col de cygne (« hollandais ») ont l’avantage d’avoir un cadre assez bas, facile à enjamber.

Ces vélos offrent un certain confort pour les apprenants (dos droit) et la possibilité de mieux percevoir l’environnement (position relevée sur le vélo).

Il est préférable de constituer un flotte de vélos homogène, pour faciliter l’entretien, les achats de pièces (freins, maillons rapides, chambres à air...). Ces vélos peuvent être achetés neufs à des prix abordables (entrée de gamme autour de 150 euros dans la grande distribution et les magasins de sport). Cependant, il est primordial de s’assurer de la qualité, de la résistance et de la sécurité des vélos pour les stagiaires. La flotte de vélos est soumise à une utilisation régulière et les chocs peuvent endommager le matériel, même à faible vitesse.

Un partenariat avec un vélociste peut être mis en place : du matériel récent et de qualité peut être acheté à un prix raisonnable, par exemple en échange d’une publicité de l’enseigne. La location permet en général de disposer de vélos récents et de qualité. Cette solution peut être intéressante, par exemple, pour conduire une action auprès d’une entreprise. L’entretien des vélos étant réalisé en amont par le loueur, les besoins humains sont moindres (disponibilité de bénévoles ayant des compétences en mécanique). Les vélo-écoles peuvent envisager d’établir des partenariats intéressants avec les loueurs, notamment hors période estivale (saison creuse), quand leurs flottes de vélos disponibles sont plus importantes.

- Les draisiennes et les trottinettes : Quelques draisiennes et trottinettes peuvent faire partie de la flotte de la vélo-école. La draisienne est un outil qui permet aux participants de développer leur équilibre sur un véhicule à deux roues. Il existe de nombreux modèles de draisiennes pour enfant disponibles dans le commerce. Il est possible de bricoler une draisienne à partir d’une bicyclette adulte ou enfant, en retirant les pédales - clé plate de 15 - ou bien le pédalier. Des pédales rétractables peuvent également être installées pour transformer un vélo en draisienne. La trottinette peut être utilisée auprès d’un public scolaire, comme par exemple dans le cadre de l’Attestation de Première Éducation à la Route (APER). Les séances pratiques étant assez courtes et les effectifs importants, la trottinette permet de faire participer tous les enfants et éventuellement de proposer un accompagnement individuel à ceux qui ne savent pas se déplacer à vélo.

- Points de vigilance sur l’état des vélos et l'équipement : Le responsable d’une vélo-école doit vérifier le bon état de sa flotte, pour que les stagiaires évoluent en sécurité. Une vélo-école doit s’assurer du bon équipement des vélos, même lors d’une séance réalisée en milieu fermé. Il s’agit de transmettre les bons réflexes aux participants. Les équipements obligatoires pour circuler à vélo sont : • Un avertisseur sonore (sonnette), • A l’avant : un éclairage et un catadioptre de couleur blanche ou jaune, • A l’arrière : un éclairage et un catadioptre de couleur rouge, • Des catadioptres oranges installés dans les rayons de chaque roue. Le gilet jaune fluorescent n’est pas obligatoire en milieu urbain. Cependant, nombre de véloécoles l’utilise : il permet aux cyclistes débutants d’être vus par les différents usagers de la voirie et il permet au responsable d’une activité d’identifier facilement l’ensemble de son groupe (notamment lors d’une sortie en milieu ouvert).

Matériel pédagogique

Les formateurs peuvent composer avec le mobilier urbain et l’espace public : terreplein fleuri, cheminement dans un parc, végétation, marquage au sol pour mettre en place leurs séances et les exercices. Puis, selon les objectifs poursuivis, les contraintes géographiques et climatiques, les méthodes d’animation suivies, les vélo-écoles peuvent recourir à du matériel pédagogique :

Le matériel d’extérieur délimite le terrain de la séance pratique et crée un cadre pour les ateliers. Les vélo-écoles peuvent utiliser :

- Le marquage ponctuel (plots, assiettes, cônes) qui signale des obstacles au sol, des éléments à contourner (exemples : exercices de virages ou de slalom).

- Le marquage linéaire (ruban, bande élastomère) qui délimite un espace de pratique et matérialise une trajectoire, un couloir ou une ligne d’arrêt.

De grandes enseignes de matériel sportif proposent ce type d’équipement (rayon « accessoires d’entraînement »).

Les encadrants doivent prévoir le matériel nécessaire pour assurer le bon déroulement de l’activité, en sécurité pour tous (en milieu fermé ou en milieu ouvert). Ils doivent avoir à leur disposition tout le matériel nécessaire (liste non exhaustive, disponible dans le Guide Méthodologique des vélo écoles).

Le matériel d’intérieur : en salle il est possible d’aborder des points pédagogiques spécifiques. Une séance de vélo-école peut également constituer une solution de repli en cas d’intempéries. Voici deux types de séances et le matériel requis, à destination de tous types de publics : - Initiation à la mécanique de base : outils de base, tabliers, pièces nécessaires selon les manipulations prévues, « vélos test » ... - Sensibilisation au code de la route : les outils peuvent être développés par les vélo-écoles elles-mêmes. Il peut s’agir de QCM type « code de la route », de projections de diapositives, de supports ludiques enfants ou adultes (jeu de plateaux, collages...).

Stockage des vélos

La flotte peut être placée dans les locaux de l’association. Cependant, la distance des lieux de pratique aux locaux de l’association peut être importante. Les responsables peuvent donc chercher un lieu de stockage alternatif plus accessible, ou choisir de transporter les vélos.

Des vélo-écoles réseau bénéficient d’un lieu de stockage prêté par une structure située non loin du lieu de pratique : école primaire, vélociste, associations... Dans d’autres cas, la solution de stockage peut être trouvée par le biais de partenariats (ex : obtenir un container placé sur le parking où ont lieu les séances de vélo-école adulte, ceci, fiancé grâce à des dons, notamment de la part de la municipalité)

Terrain de pratique

En milieu fermé

Les premières heures d’apprentissage ont en général lieu en milieu clos, à l’abri de la circulation. Dans le cadre d’un partenariat avec une école : la cour de récréation constitue un espace adapté. Un grand espace de type parking ou parc municipal (terrain plat de préférence) peut également convenir. Si l’espace retenu dispose d’une légère pente, cela peut faciliter la prise d’élan pour que les stagiaires puissent facilement poser leurs pieds sur les pédales.

- Les animateurs doivent avoir une vue d’ensemble du périmètre de la séance (espace dégagé). Les parcs boisés, les haies ou les buissons peuvent les empêcher de suivre les déplacements d’un élève.

- Pour certains participants, les conditions d’apprentissage sont plus favorables à l’abri des regards du public extérieur. Des stagiaires pourraient être « gênés » par le regard des autres, ce critère peut donc être retenu lors du choix d’un terrain de pratique.

- Le terrain choisi doit être desservi par les transports en commun et/ou accessible à pied, car les élèves ne disposent pas nécessairement d’autres moyens de transport.

- Le terrain retenu doit, si possible, se trouver à proximité d’aménagements cyclables, en vue des premiers déplacements en milieu ouvert.

- Possibilité d'utiliser les "pistes d’initiation à la sécurité routière" pour certains exercices

En milieu ouvert

Les fondamentaux doivent être acquis et maîtrisés (équilibre, pédalage, pilotage, démarrage, freinage et arrêt) pour organiser une sortie en milieu ouvert (mise en pratique de ces compétences). Il est nécessaire de préparer la première sortie des stagiaires. Voici quatre étapes pour qu’ils découvrent progressivement les déplacements à vélo en conditions réelles : Privilégier les aménagements sécurisés et agréables / Préférer les secteurs avec peu de circulation / Se confronter à des situations plus complexes / Développer un itinéraire personnalisé.

Plus d'informations dans le Guide Méthodologique des Vélo-écoles (FUB, Dec. 2016, version 1.0), créé pour aider les associations du réseau qui souhaitent développer des activités de vélo-écoles (http://www.fub.fr/velo-ecole/outils-ressources)

Ressources et supports pédagogiques

Cet section bénéficié d'un article dédié : Les supports pédagogiques

Évaluer son action

L’association a intérêt à évaluer son action afin de s’assurer que l’activité répond aux besoins du public. L’évaluation permet à l’association d’ajuster ses pratiques et d’améliorer son offre pour le développement de l’activité.

- Plusieurs vélo-écoles du réseau témoignent du manque d’assiduité de certains élèves au cours du cursus d’apprentissage (indisponibilité due à une charge parentale, un souci de santé, un déménagement). Les abandons peuvent porter préjudice à la cohérence de groupe et au bon déroulement de la formation : les responsables peuvent donc se réunir, discuter des techniques d’apprentissage et éventuellement réfléchir à de nouvelles méthodes pour mieux répondre aux attentes du public et s'assurer d'une meilleure assiduité des élèves.

Certaines vélo-écoles mettent en place un système pour garantir une meilleure assiduité (nombre de séances manquées à ne pas dépasser, mise en place d’une caution restituée en fin de cursus). Cependant, il faut faire attention à ne pas émettre des conditions de participation trop strictes, au risque de décourager certains participants, car l’activité vélo-école est censée permettre au plus grand nombre d’apprendre à se déplacer à vélo.

- Effectuer un suivi régulier des progrès de chaque élèves, après chaque séance (type "carnet de suivi")

- Réaliser une enquête ultérieurement : il est intéressant et important de conduire une enquête "à chaud" auprès des élèves de la vélo-école, en fin de cursus (ont-ils atteint leurs objectifs, se sentent-ils en confiance?), puis également quelques semaines ou mois plus tard "à froid". La conduite d’enquête permet à une vélo-école d’obtenir des informations précises sur la formation qu’elle dispense et ses conséquences sur les habitudes de mobilité des anciens stagiaires. Certains anciens stagiaires restent impliqués et deviennent même parfois bénévoles pour l'association et/ou à leur tour moniteurs de la vélo-école !